motion designer working on a motion design project
Le Guide Complet du Motion Design en 2024 pour les Professionnels de la Communication
21 janvier 2024
communication interne
Les tendances 2024 en communication interne
2 février 2024
motion designer working on a motion design project
Le Guide Complet du Motion Design en 2024 pour les Professionnels de la Communication
21 janvier 2024
communication interne
Les tendances 2024 en communication interne
2 février 2024

Qu'est ce que le legal design ? Définition et Méthodologie

Vous en avez assez des conditions d’utilisation interminables, des politiques web incompréhensibles et des contrats indigestes ? Vous n’êtes pas seul ! Beaucoup partagent ce sentiment et cherchent des solutions innovantes pour simplifier ces documents juridiques complexes. Aujourd'hui, les entreprises ont la possibilité de créer des documents synthétiques et visuels pour aider leurs utilisateurs à comprendre les points clés des contrats et à retenir les informations à long terme. C'est ce qu'on appelle le legal design.

Définition et principes du legal design

Le legal design est une méthodologie qui associe le monde juridique et la pensée des innovateurs et créatifs, plaçant l’utilisateur au centre de la démarche. Il permet de transformer des textes juridiques inaccessibles en documents facilement compréhensibles grâce à une meilleure hiérarchisation de l’information et l’utilisation de visuels.

Cependant, il est crucial de distinguer entre simplification et simplisme. Le legal design ne vise pas à créer des documents simplistes, mais à structurer l’information de manière intelligible et accessible, sans appauvrir le contenu juridique.

Historique et développement du legal design

homme tient un arbor juris, ancetre du legal design

Bien que le concept de legal design soit récent, ses principes remontent au Moyen Âge avec des outils comme l’arbre de parenté, une forme primitive de data visualisation appliquée au droit. Ces motifs permettaient de consigner et d’archiver les liens entre les personnes et donc de mieux régir les questions d’union, de filiation, d’héritage etc. Ces "arbor juris" sont en fait une des premières manifestations de ce qu’on appelle « la data visualisation », appliquée au droit.

Le véritable essor du legal design est cependant lié à l'apparition des LegalTechs dans les années 2000, qui ont poussé les professionnels du droit à innover. Les LegalTechs, apparues vers 2008 aux USA et en Angleterre, mettent la technologie au service du droit pour optimiser différentes étapes de la chaîne de valeur. En réponse à ces nouveaux acteurs, les professionnels du droit traditionnels se sont tournés vers le legal design.

Une des premières applications du legal design a été le « Street Vendor Project » en 2009 aux USA, initié par le Center for Urban Pedagogy et la designer Candy Chang, pour clarifier le mille-feuille réglementaire applicable aux vendeurs de rue new-yorkais. En 2013, le Stanford Legal Design Lab a été créé à l’Université de Stanford, réunissant des designers, des avocats, des juristes et des experts en technologie pour promouvoir l’innovation juridique et l’accès à la justice. Les travaux de Margaret Hagan, notamment son ouvrage « Law by Design », sont considérés comme une référence en termes de legal design.

En 2016, un exemple marquant de l’efficacité du legal design a été observé en Afrique du Sud avec Robert de Rooy, fondateur de Creative Contracts, qui a créé un contrat de travail sous forme de bande dessinée pour des cueilleurs de fruits illettrés ou semi-illettrés. En France, dès 2016, Your-Comics a commencé à travailler sur le legal design avec la Fédération française des Assurances pour expliquer au grand public les différents aspects de la loi « informatique et libertés ».

Approches et méthodologies du legal design

Le legal design repose sur une approche multidisciplinaire, combinant les compétences des juristes et des designers pour créer des solutions juridiques complètes et adaptées aux utilisateurs. Cette approche est également multidimensionnelle, prenant en compte les aspects linguistiques, visuels, et l’expérience utilisateur.

Le processus de design thinking, essentiel au legal design, comprend cinq étapes :

  1. Empathie : Comprendre l’utilisateur, ses usages, ses problématiques et ses préférences à travers l’observation, les échanges et la collecte d’informations.
  2. Définition du sujet et du problème : Définir clairement la question à laquelle on veut répondre et les outils de mesure du succès.
  3. Idéation : Collaboration pour faire émerger des pistes de solutions et de concepts.
  4. Prototypage : Réaliser une version initiale du produit pour la soumettre à la phase de test.
  5. Test : Effectuer des tests et itérations auprès des utilisateurs jusqu’à l’obtention du document final.

Le design thinking consiste à amener l’expertise requise au bon moment de la gestion d’un projet. Le legal design applique cette démarche au monde du droit.

Applications du legal design

Les applications du legal design sont variées et s'adaptent à divers besoins juridiques. Voici quelques exemples concrets issus de projets menés par Your-Comics :

Vulgarisation des contrats

Les contrats en entreprise sont souvent perçus comme difficiles à lire et bien trop longs. Prenons l'exemple des codes de conduite, qui peuvent compter entre 30 et 100 pages, rédigées dans un langage complexe. Your-Comics a développé des livrets interactifs pour guider la lecture de ces documents. Ces livrets utilisent des illustrations pour expliquer ce qu’il est possible de faire ou non, et renvoient vers le code de conduite initial pour plus de détails. Les règles sont regroupées par thèmes et les points les plus importants sont mis en avant, rendant ainsi la lecture plus fluide et compréhensible.

Vulgarisation d’une règlementation et de procédures internes

La société Volkswagen a fait appel à Your-Comics pour expliquer à ses équipes la réglementation autour du RGPD . En utilisant la bande dessinée, Your-Comics a créé un outil pédagogique qui contextualise la réglementation et explique ce qui est autorisé ou non. 

planche bd rgpd

Vulgarisation d’un processus juridique

Certaines procédures légales en entreprise, comme le signalement de harcèlement ou de corruption, sont souvent complexes à expliquer. Your-Comics a utilisé des infographies et des supports interactifs pour simplifier ces processus. Par exemple, une infographie détaillée peut montrer les étapes à suivre dans différents scénarios, rendant ainsi l'information plus accessible et compréhensible pour tous les employés.

Éducation sur les droits des utilisateurs

Dans le cadre de la loi « Informatique et Libertés », Your-Comics a travaillé avec la Fédération française des Assurances pour expliquer au grand public les différents aspects de cette législation. En utilisant des visuels clairs et des explications concises, ils ont réussi à rendre des concepts complexes accessibles à un large public, augmentant ainsi la compréhension et la conformité.

Les avantages du legal design

Communication adaptée aux codes du 21ème siècle

Le legal design permet de rendre le droit plus clair et accessible, répondant aux attentes des utilisateurs habitués aux nouvelles formes de consommation de l’information. En rendant les documents juridiques plus attrayants et compréhensibles, on améliore l’expérience utilisateur et la rétention des informations.

Selon une étude d'Adobe, les infographies sont 30 fois plus susceptibles d'être lues que les textes seuls.

Création de passerelles entre juristes et justiciables

En utilisant les sciences cognitives, le legal design améliore la compréhension et la mémorisation des messages juridiques. Cela permet de pallier certains obstacles de communication, notamment pour les non-juristes et les personnes en situation de handicap cognitif.

Selon une étude de l'Université de New York, l'utilisation de visuels dans les documents juridiques augmente la compréhension de 80%.

Maximisation du travail des juristes

Le legal design valorise le travail des juristes en rendant les informations complexes plus accessibles. Cela réduit le nombre de questions répétitives et libère du temps pour des tâches à plus forte valeur ajoutée.

Un rapport de Gartner a montré que les entreprises adoptant le legal design réduisent de 30% le temps consacré à des tâches administratives.

Conclusion

Le legal design est aujourd'hui un instrument précieux pour rendre l'information juridique plus accessible dans une société où l'individu manque de plus en plus de temps. Actuellement, il faudrait 250 heures annuelles au consommateur américain moyen pour lire tous les contenus juridiques qui le concernent avant de les accepter !

Le legal design ne vient pas remplacer les textes juridiques. Cette méthodologie vient au contraire créer un outil qui va compléter la loi pour en faciliter la lecture.

Il faut cependant se méfier de certaines dérives de ce procédé, car si la lecture est facilitée et l'information hiérarchisée pour mettre en avant les points importants, d'autres points secondaires peuvent passer à la trappe ou être volontairement dissimulés.

Si vous voulez approfondir vos connaissances sur ce sujet, nous vous invitons à lire l'ouvrage « Innovation Juridique et judiciaire » publié aux Éditions Larcier dans lequel nous avons écrit un chapitre sur la thématique du legal design.

Si vous voulez approfondir vos connaissances sur ce sujet, nous vous invitons à lire l'ouvrage « L'Innovation juridique et judiciaire » publié aux Éditions Larcier dans lequel nous avons écrit un chapitre sur la thématique du legal design.

Qu’est ce que le legal design ? Définition et Méthodologie
Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. En utilisant ce site Web, vous acceptez notre politique de protection de données.
En savoir plus